assembleeL'assemblée des sénateurs a approuvé hier la loi sanctionnant le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Le document n'a pas provoqué de vives discussions entre les élus qui ont approuvé les 6 modifications de la chambre des députés. Les modifications ont été entérinées rapidement et l'assemblée des sénateurs, par 9 voix pour, 3 contres et 3 abstentions, a adopté le document.